1° Partie

2° Partie

PRESENTATION SYSTEME COMPLET 2009 (3° partie)

 

LES ENCEINTES

 

 

 

 

DU JANUS AU RUBANOÏDE

Le modèle monté à l'origine du projet (Janus), déjà très bon, fait désormais l'objet de plusieurs modifications significatives (circuits, membranes, amortissement, suspensions) en vue d'améliorer les performances subjectives et la fiabilité du fonctionnement mécanique.

L'expérience au quotidien de ce magnifique ruban large bande (salué par Jean Hiraga dans la Revue du Son de mai 2009) est un grande satisfaction en termes de naturel, d'aération et dynamique. On pourrait raprocher la sensation d'écoute à celle ressentie en présence de panneaux type Magnepan (couplage à l'air et doublet acoustique. Le rubanoïde affirme par contre une nette différence par son rendement supérieur de + 12 db (puissance, dynamique) et sa membrane cylindrique (directivité, image). Au fil des journées d'écoutes, le besoin de placer ce magnifique transducteur au centre d'un écrin à la hauteur de son talent s'imposa comme une évidence.

 

 

L'adjonction de 1 puis 2 rubans d'excellente facture (fonctionnement en dipôle oblige!), sur cahier des charges d'un constructeur d'enceintes artisanales très réputé, étend la résolution sur les hauteurs de la bande passante (40.000 kHZ). Ceux-ci ont également subi une modification maison tendant à rendre plus subtil encore la définition et la diffusion des rubans. Cette extension dans les aigus eu pour fâcheuse (!?) conséquence d'imposer la présence d'un grave de grande classe, alliant force et rapidité afin de soutenir dignement un tel feu d'artifice sonore. L'occasion aussi de saluer les anciens et leur théorie dite « règle des 400.000 »...

 

Ainsi le 285 GMF Supravox cède sa place à un 46 cm de très haute facture d'origine TAD ( rendement : 97 db, Fréquence de Résonnance: 28 HZ) , pour le plus grand bonheur de tous... enfin presque : les voisins n'ont pas encore été interviewer sur le ressenti d'un solo de batterie ou d'un roulement de timbale symphonique à niveau réaliste !!!

 

Un haut-parleur de grave qui répond toujours présent. Il se montre aussi bien discret qu' autoritaire mais toujours à bon escient, donnant à l'architecture harmonique comme rythmique de solides fondations, même à bas niveau. Le présent choix bénéficie d'une linéarité parfaite et, en dessous de la coupure, d'une pente d'atténuation douce. Le grave sec et ample, s'avère rapide, les timbres comme les tonalités sont bien différenciés et sans coloration de charge. Le haut-parleur prend place au sein d'un caisson d'épicéa biologique (colle sans solvant, séchage naturel, bois sélectionné) cire et huile biologique. L'usinage est réalisé sur machine numérique. La charge fait appel exclusivement à des matérieux naturels. Les bornes de connexion sont réalisées en buis avec contacts argent pur cryo, en l'absence de la moindre soudure.

 

 

 

Longuement attendu, le tweeter partenaire idéal du large bande "Rubanoïde" prend enfin place. On peut parler d'un mariage fusionnel entre ces deux complices.

Fonctionnant en dipôle ce haut-parleur, à la fabrication de très haute qualité, apporte par son couplage à l'air, sa rapidité et sa précision un détourage spatial unique des instruments. La scène sonore est splendide, l'attaque des notes pleine de spontanéité.

 

 

(à suivre...)